Retour sur les 4 mois d'accélération par CRAFTINE

Portrait d'une entreprise familiale bâtie sur une passion

Mercerie en ligne proposant une multitude de références, Craftine est à la fois un shop et une box couture disponible sur abonnement. "Créons, inventons, partageons et rêvons !", avec une telle devise, les fondateurs souhaitent avant tout réunir une communauté de passionnées et de créatives. Et puis Craftine c'est aussi un joli projet de couple. Retour sur l'aventure, de l'idée à l'entreprise en passant par l'accompagnement via Sprint.

 

2015 : le début de l'aventure

Ingénieur informatique pendant dix ans à Toulouse, Christophe Aran, cofondateur de Craftine, décide en 2015 de s'orienter vers le e-commerce.  À ce moment-là, il n'a pas encore d'idée précise du marché-produit. C'est sa femme Carole, passionnée de couture et de DIY qui lui souffle l'idée d'aller vers la couture. « Aujourd'hui les merceries ont pratiquement toutes disparues des centres ville, il y a un véritable manque de ce côté-là ». 

Dès le début, l'envie est double. Christophe et Carole Aran souhaitent créer une box couture et un shop en ligne. « Côté box, nous sommes alors pionniers dans le secteur de la couture et de la mercerie. On propose d'emblée à nos clientes une formule abonnement. Pour 33,90 €, elles reçoivent tous les deux mois une box garnie de jolis tissus, de mercerie et de surprises », précise Christophe. « Très vite l'idée plaît et nous atteignons rapidement plusieurs milliers d'abonnées. Le profil ? Des clientes fidèles, passionnées par la couture, plutôt citadines et en grande partie parisiennes ». 

Au départ, Carole conserve son emploi. Elle travaille sur le projet le soir et le week-end. Depuis un an, elle a officiellement rejoint la société à la pépinière d'entreprise de Auch où Craftine dispose d'une surface de 400 m2. Mais dès juillet 2018, l'entreprise déménage à Gimont, commune gersoise située aux portes de Toulouse, dans des locaux de 800 m2.

« Notre modèle économique est double. Il repose d'une part sur la box par abonnement qui permet une récurrence du chiffre d'affaires et d'autre part sur le shop. Là, nous sommes des commerçants classiques avec un modèle achat /vente traditionnel, B to C ».

 

2017 : Craftine sort de sa zone de confort

Après deux années de travail intensif et de croissance, il est temps pour Craftine de passer à la phase 2. C'est la rencontre avec Sprint qui fait prendre conscience aux deux fondateurs de l'intérêt de sortir de leur zone de confort, de consolider certains points et d'affiner leur stratégie de développement.

 

SPRINT, une rencontre décisive

« En septembre 2017 on rentre en contact avec l’équipe Sprint, notamment Muriel Thuillier. On n'a pas tout de suite identifié de besoins spécifiques. J'avais déjà un mentor, nous étions installés dans une pépinière d'entreprises. Mais on a compris que cette rencontre était pour nous l'occasion de sortir de notre train-train en côtoyant notamment d'autres start-ups ». 

Le programme d'accélération débute en octobre 2017. Christophe se rend tous les lundis et vendredis dans les locaux toulousains de l'accélérateur. Dès lors, l'accent est mis sur l'identité de la marque, les leviers d'acquisition marketing et l'augmentation du budget quotidien de pilotage. L'idée est d'améliorer une multitude de petits points, dont le juridique et le développement à l'international. 

« Comme Sprint devient actionnaire de l'entreprise, il est véritablement partie prenante dans l'aventure. Nous avons donc un intérêt commun, le bon développement de l'entreprise. C'est gagnant gagnant. L’équipe opérationnelle de Sprint, composée de 6 personnes à temps plein et d’experts ponctuels, nous permet de trouver des solutions adaptées, nous met en relation avec les bonnes personnes et nous donne accès à son vaste réseau », indique Christophe.

 

Comment définiriez-vous cette expérience avec Sprint ?

« Cette expérience donne envie de monter plein d'autres boites car on a une vision beaucoup plus précise du business. On en ressort grandi, on en sait plus qu'avant. Sur l'entrepreneuriat, j'ai appris énormément ». 

 

Quels sont les qualificatifs qui vous viennent à l'esprit quand vous pensez à Sprint ?

# accompagnement 

# rapidité 

# ambition 

# confiance 

# apprentissage 

# efficacité 

 

Quels sont les perspectives et les projets pour Craftine ?

« On est désormais 8 collaborateurs. On a recruté des préparatrices, un photographe pour les fiches produits, un comptable et un administratif. On va intensifier nos recrutements en 2018 pour atteindre les 13 collaborateurs. Entre 4 et 5 personnes vont se consacrer au marketing et à la communication à temps plein. Je pilote beaucoup de choses. Ces recrutements vont me permettre d'avoir un point d'ancrage en interne ».

« L'idée désormais est de déployer le concept de la box en Europe, dans les pays du nord et dans un premier temps vers la Grande-Bretagne. Ces projets s'inscrivent parfaitement dans nos récents développements en terme de locaux et de recrutement. On souhaite aussi faire des éditions spéciales de la box en faisant des propositions destinées aux enfants », conclue Christophe Aran.

 

CRAFTINE en chiffres :

  • CA 2017 : 1 million d'euros

  • Effectif : 8 collaborateurs

  • Surface des locaux : 400 m2

  • Prévisionnel 2018 : nouveaux locaux de 800 m2 et 13 collaborateurs recrutés.