Retour sur les 4 mois d’accélération par Urgences Chrono

La startup qui simplifie l’accès aux urgences

Créée par le Docteur Céline Jardy-Triola et par Magali Diagne, Urgences Chrono est une solution conçue par les professionnels de la santé pour les patients. La plateforme informe de façon exhaustive les patients sur toutes les possibilités de consultation en urgence : médecins de garde, services de soins non programmés, services d'urgences... avec une information complète sur chaque établissement. Retour sur le parcours de cette startup toujours aux petits soins.

 

Le concept

« Urgences Chrono est une plateforme web qui permet aux patients de connaître le temps d’attente aux urgences, en temps réel. Cela réfèrence dans le sud de la France, tous les  services d’urgence privés et publics, les services de soins non programmés (minis-urgences généralement ouverts qu’en journée) et également les maisons médicales de garde grâce à la géolocalisation. Cela indique donc les établissements du plus proche au plus éloigné avec pour chacun d’eux les renseignements utiles en urgence tel que l’adresse, le numéro de téléphone, horaires d’ouverture, spécialités. Urgences chrono est un service communautaire, cela veut dire que les patients comme les soignants peuvent communiquer les délais d’attente avec un simple code couleur : -1h vert ; -2h jaune ; -3h orange ; +3h rouge. »

 

De l'idée à la création d'entreprise

«  Lors d’un Startup Weekend avec mon associée Magali qui est infirmière et avec qui j’ai travaillé 6 ans en urgence, nous réfléchissons à une idée. On a eu pour premier projet de faire un passeport de santé numérique. Finalement, nous nous sommes orientés vers la solution des urgences qui nous ressemble beaucoup plus car c’est la base de notre métier et de notre rencontre. Nous nous sommes dit que cela aiderait davantage les personnes. Nous sommes partie d’une idée simple : indiquer les services d’urgences avec les temps d’attente et par la suite nous l’avons étoffé pour arriver au service actuellement en place et qui va encore se développer. »

 

La rencontre avec Sprint

« C’est une amie qui m’a parlé de Sprint. Je ne connaissais absolument pas le concept de l’accélération. J’ai donc rencontré Pierre Tachot, Business Developer afin d’expliquer notre concept. Après une présentation supplémentaire, nous sommes passées au comité de sélection avec mon associée, en mars 2017. Cependant ils ont estimé que c’était trop tôt pour l’intégration au programme. Cela nous a beaucoup déçu mais avec le recul j’ai compris qu’ils avaient tout à fait raison. Je suis donc restée en contact avec Pierre Tachot et Patrick Chekib. Chaque mois, nous faisions un bilan sur notre activité. Nous avons fini par intégrer la troisième promotion du programme d’accélération en septembre 2017. »

 

Comment définiriez-vous cette expérience avec Sprint ?

« Cela porte bien son nom « d’accélérateur » ! Ces 4 mois ont été très intensifs et j’ai énormément appris, le projet à également énormément évolué sous l’impulsion de tous les intervenants du WeSprint. Et il est vrai que le projet a prit une autre dimension grâce à l’accélération. »  

« J’ai eu l’impression d’intégrer une véritable grande équipe, en venant ici je venait toute seule et l’intégration c’est très bien passé et très rapidement. »

 

Quels sont les qualificatifs qui vous viennent à l'esprit quand vous pensez à Sprint ?

#efficacité   

#compétence   

#disponibilité   

#esprit d’équipe

 

Quels sont les perspectives 2018 et les projets pour Urgences Chrono ?

« D’ici un mois ou deux on a pour objectif d’être présent dans la France entière. Nos perspectives à long terme sont le développement d’autres fonctionnalités pour compléter les services et ainsi rendre le réseau optimal. Pour cela, nous allons intégrer les médecins généralistes volontaires pour accueillir des personnes en urgence (pour de la médecine générale). Nous travaillons également sur les pharmacie de garde et les complémentaires santés, qui sont nos principaux clients.

Ce premier niveau de l’accès aux soins sera complété par des services d’éducation et de prévention notamment pour permettre aux patients de reconnaître les situations d’urgence et savoir agir dans ces cas là. »